Le piment végétarien

Le piment (chili pepper en anglais), fruit d’une plante de la famille des solanacées (tomates, aubergines et pommes de terre par exemple sont de cette même famille) est irremplaçable dans la cuisine Antillaise où il sert aussi bien à parfumer qu’à relever les plats.
Il existe différentes variétés de piments, qui se différencient par leur taille, leur forme, mais surtout leur force allant de très doux (ne pique pas) à très fort (fournaise dans la bouche).
On peut même mesurer la force piquante du piment grâce à l’échelle de Scoville* (du nom de son créateur Wilbur Scoville). Il s’agit de mesurer la capsaïcine, la molécule qui est responsable de la force du piment.

 

Aux Antilles, une star qui a la côte depuis un moment déjà, est le piment végétarien. Ce piment est une variété très appréciée aux Antilles françaises, car contrairement au piment fort comme le fameux bonda man jak, même s’ il est très aromatique, il est doux et ne pique donc pas.
Mais en fait, il faut reconnaître quand même que les deux piments sont très prisés dans la cuisine antillaise, et d’ailleurs souvent utilisés ensemble.
Le piment végétarien
très parfumé, donne beaucoup de goût et de saveur à tout aliment ou plat qu’il caresse, et est parfait à utiliser si on a des enfants. Il offre un contraste surprenant entre la force de son parfum et sa douceur, on peut se demander comment un piment qui dégage une telle explosion de saveur peut être aussi inoffensif. On peut en effet croquer dedans à pleine dent, sans aucune crainte d’avoir la bouche en feu!
Le piment fort quant à lui a une place d’honneur pour parfumer, relever et surtout … pimenter of course! On l’utilise (sans les graines de préférence), dans les sauces et ragoûts pour donner du piquant et de la personnalité au plat, qui sinon serait déclaré fade par tout bon antillais qui se respecte. Le piment bonda man jak lui est si fort, qu’il est réputé pouvoir parfumer successivement 7 court-bouillons sans perdre de sa force! A table, on propose souvent le piment fort sur une petite assiette à part, vous l’avez compris, c’est un incontournable pour les amateurs de sensations fortes… Et si on croque par malheur dans un piment fort, chercher à calmer la douleur en buvant de l’eau ne servirait strictement à rien. On peut toujours crier pour se soulager, mais la bonne solution consisterait plutôt à boire du lait (ou tout autre produit lacté), ou bien à poser un cube de glace sur la langue pour anesthésier la douleur. On pourrait également croquer un morceau de mie de pain, la mie absorberait la substance chimique (capsaïcine) à l’origine de la douleur. Mais revenons à nos moutons maintenant, le piment végétarien, et faisons-nous un plaisir de le déshabiller un petit peu…

Carte d’identité du piment végétarien
Famille : SOLANACEES
Genre : Capsicum
Espèce : Frutescens
Longueur : 3 à 6 cm
Couleur : vert, jaune ou rouge
Source : Chambre d’Agriculture Martinique

Comment utiliser le piment végétarien
En fait on peut l’utiliser partout et pour tout dans la cuisine,
et pas seulement dans la cuisine antillaise. Voici quelques exemples :
-  acras (ou accras?)
- pâtés salés
- vinaigrette
- marinade de viande et poisson
- cuisson de viande ou poisson en sauce
- soupe

Où acheter son piment végétarien
On le trouve facilement dans les supermarchés ou sur les marchés aux Antilles.
En France métropolitaine, peut être dans les boutiques et épiceries antillaises (Exotic Center par exemple). Ailleurs dans le monde ou en Europe, je ne sais pas du tout. Impossible malheureusement de le trouver ici à Stockholm,  mais par contre le bonda man jak, on le voit partout!

Comment cultiver le piment (végétarien ou fort) Voir les conseils de Jean-Louis plus bas.
Je n’ai jamais tenté l’expérience moi-même, mais je ne pense pas que ce soit si difficile que ça, après tout, il y en a beaucoup qui ont réussi.
Voilà ce que je sais : les piments aiment la chaleur, et poussent bien sur un sol riche et ensoleillée, à l’abri du vent et des courants d’air. Au début, il faut les arroser régulièrement surtout si il fait très chaud, pour humidifier la terre. On peut les planter toute l’année aux Antilles, et commencer à les récolter environ 3 mois après la plantation, avec une fréquence de deux fois par semaine.
On peut aussi les planter en pot en appartement. Il est donc conseillé de commencer au début du printemps à l’intérieur (les piments ont besoin d’environ 20 degrés pour germer), avant de les exposer à la chaleur et au soleil de l’été pour que les fruits puissent mûrir.

Le piment végétarien chez lui

Le piment végétarien chez moi
(à gauche le piment végétarien tout doux, et à droite le  fort et joufflu bonda man jak)

Nous sommes nombreux à vouloir savoir pourquoi ce piment doux s’appelle piment végétarien, alors si vous avez une explication (à part celle de “piment qui ne consomme pas de chair animale” :), n’hésitez pas à la partager avec nous.

Et pour ceux qui seraient intrigués par le nom bonda man jak, rassurez-vous, non ce n’est pas une insulte! En fait “bonda” voulant dire “fesse” en créole, ce piment de part sa forme arrondie ferait référence au derrière bien bombé d’une certaine madame Jacques. Traduisez donc en français : piment fesse de madame Jacques. Ok ce n’est pas très élégant ni très fin, mais on n’y peut rien si cette pauvre femme avait des fesses qui faisaient penser à la forme du piment. Et imaginez un peu, la dame en question se serait appelée madame Anasthasie, on aurait eu : bonda man anastasi. On l’a peut être échappé belle, avouez que jak c’est bien plus cool (toutes mes excuses Anasthasie)!

Edit le 26-10-2010 : Du nouveau, du nouveau : Cultiver le piment végétarien

Un de nos lecteurs, Jean-Louis, a réussi à faire pousser des pieds gorgés de piments végétariens loin de sa terre natale, en Loir et Cher. Avec beaucoup de générosité, il partage avec nous ses photos, et surtout ses conseils, qui je suis sûre en aidera plus d’un (qui ne rêve pas d’avoir un beau pied de ce piment parfumé à portée de main!?).
Ce site est un site de partage, alors encore une fois merci à Jean-Louis d’avoir pris le temps, et si vous avez des commentaires, remarques, ou expériences à partager, ils sont tous bienvenus!
On va d’abord regarder les jolies photos, histoire de saliver un peu…

Avant

Après

Et après encore…


Les conseils de Jean-Louis :
“Comme promis voici un petit compte rendu de « comment j’ai réussi la culture et surtout la récolte de piments végétariens dans la plaine de Beauce en Loir et Cher».
Au départ ce sont des piments frais ramenés de Martinique en avril 2010 (un peu en retard à cause du fameux volcan…)
Les piments dégustés les graines ont été semées en pot dans du terreau et placées aussitôt dans la serre ( serre tunnel 14×4.5m) je pense que cela a une incidence par la surface de chauffe et le volume d’air à l’intérieur.
Après la levée et l’apparition des premières feuilles 2 à 3 semaines, les plans sont mis en terre à plus ou moins 10 cm de hauteur, ne pas les laisser manquer d’eau (mais pas trop et jamais sur les feuilles).
Ensuite il faut faire preuve de patience car à part une grande tige et des feuilles rien ne se passe pendant longtemps au point que nous avons crus que ces plans étaient stériles puisque nous avions achetés des piments et non des graines, et puis le miracle se fait, longtemps, très longtemps après les semis, début septembre (voir photo) soit presque six mois plus tard, nous apercevons les premiers piments, petits tout petits pas très nombreux eu début mais quel plaisir de les voir grossir jour après jour.
Et alors que septembre marque les début de la fin au potager nos piments ont accéléré le mouvement et la récolte a durée jusqu’à fin octobre (deux mois quand même) ou par prudence
Les plans ont été déterrés avec la motte, remis en pot et rentrés à la maison pour passer l hiver au chaud.
En avril 2011 les plans ont été remis en peine terre dans la serre mais en les changeant de place et en les rabattant sévèrement pour aider à la reprise (maxi 15 cm) et autre miracle ils ont buissonné, pour atteindre facilement 1.5m hauteur à laquelle nous les avons limités pour éviter qu’ils ne touchent le plastique de la serre et brûlent. Au lieu d’une seule tige comme l’an dernier nous avions de 4 à 6 ou 7 tiges partants du pied et miracle encore les premiers piments sont apparus dès… juin et jusqu’à aujourd’hui (5 mois de récolte) où nous les avons coupés à 20 cm et recouvert d’un voile d’hivernage car les pieds sont maintenant trop gros et ne supporteraient sans doute pas une nouvelle transplantation et devrons donc rester à la même place.
Au printemps prochain nous verrons le résultat sinon nous planterons les plans obtenus cette année gardés en pot et déjà rentrés, souvenez vous du coup de gel début novembre dernier bien des plantes n’y ont pas survécues.
La culture du piments végétarien sous abris est possible sous nos climats, mais le soleil est aussi indispensable pour ce piment qui aime la chaleur et l’humidité, nous avons procédés à des arrosages copieux tous les deux jours, arrosoir à long bec pour arroser au pied, il semble aussi normal que des feuilles tombent tout au long de la saison, d’ailleurs aux Antilles ces piments poussent toute l’année,
Pas de traitement chimique nos seules armes ont été les coccinelles, ne pas hésiter à en ramasser ailleurs et les introduire vous même dans la serre et quelques pieds de roses d’inde, pas trop elles aussi aiment la chaleur et grandissent vite en même temps elles attirent abeilles et autres bourdons pollinisateurs.
Voilà juste un peu de passion et de patience récompensé par de délicieuses conserves de piments végétariens absolument sublimes avec des viandes grillées tartinées façon beurre persillé et on ne parle pas du poisson mariné avec…
Les recettes de conservation dans un prochain numéro”.

Edit le 24-09-2012 : Encore de jolies photos de Jean-Louis et ses explications suite à la question d’Alain ci-dessus.

“Même en pot (semis de mi-avril) le piment porte à fruit, même si en pleine terre le résultat est plus important (piment Bonda Man Jack végétarien). “


“Et pour vous encourager à les cultiver, voyez les plans classiques, ce sont des semis de l’an dernier qui ont passé l’hiver à la maison et que j’ai remis en terre au printemps.”

Edit le 22-11-2012 : Jean-Louis partage avec nous les photos de ses mises en pot de piment pour l’hiver.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Et pour aller plus loin,
- un excellent article sur le piment écrit par Nawal, du site les casseroles de Nawal
- * l’échelle de Scoville sur Wikipédia

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  1. Tres bel article. Moi même, je vais tenté de faire pousser des piments végétariens dans mon appartement.

  2. Piment bonda je connais !!! cuisant souvenir faire très attention en le coupant mettre des gants . Le piment d'Espelette est plus doux .
    Joli post très coloré , merci à bientot Louise

  3. Faire pousser du piment chez moi, ok mais dis-moi ou tu as trouvé les graines de piments végétariens??!!!

  4. En fait Sab, c'est ma tante qui vit aux Antilles qui m'a donnée de beaux piments végétariens. Je n'ai jamais essayé, mais je sais que pour les faire pousser, il faut utiliser les graines du piment bien mûr. On peut trouver parfois des piments végétariens à Paris dans des magasins exotiques. Bon week-end!

  5. Très belle article !!! Les piments je les achète en Guadeloupe ou je demande à mes amis de m'en ramener et je congèle.

  6. j’en ai fait pousser plusieurs fois dans mon jardin et sur ma terrasse sans problème. les graines récupérées dans un piment végétarien bien mûre germent très facilement.
    J’ai entendu dire qu’on l’appelais ainsi parce qu’on le mange en salade. (C’est bien connu, les végétariens ne mangent que de la salade !). Enfin, j’ai aussi entendu dire que c’était parce qu’il est très faible, comme les végétariens… Haha !

  7. j’adore le piment végétarien
    j’ai semé des graines qui n’ont jamais voulu lever !!
    j’ai donc rapporté dans ma valise au printemps dernier un plant qui est dans mon potager depuis et qui porte 3 malheureus petits piments qui n’arrivent pas à prendre de la couleur
    le pauvre n’aime pas trop le climat de touraine !!
    mon fils habitant en Martinique va m’expédier un colis car ceux que j’avais congeler diminuent vite
    qui a fait l’expérience de culture du piment végétarien ??

    • Je compte essayer l’année prochaine (oui oui à Stockholm), car comme toi ceux que j’ai dans le congel diminuent vite! J’espère que certains liront nos “appels au secour” et nous feront partager leur expérience :)

  8. jolies pages à propos d’un piment superstar aux Antilles et un peu ici aussi, j’ ai lu ici et là que ces piment ne poussaient pas sous nos climat (Loir & Cher), la démonstration du contraire est faite, Blomma les images sont dans ta boite mail.
    7 plans semés en avril et une récolte qui dure depuis juillet pour environ 5 à 6 kg et encore le prochain week-end je coupe parce que le froid arrive et que chauffer la serre n’est pas raisonnable. Si il y a des amateurs, encore environ 1,5 kg disponible.

    • Merci beaucoup Jean-Louis d’avoir pris le temps de nous laisser ce message, et surtout ces jolies photos qui vont redonner courage à plus d’un, en commencant par moi! Je rêve de planter du piment végétarien chez moi (mon stock dans le congélateur s’épuise petit à petit :-(
      Je vais publier avec plaisir tes magnifiques photos cette semaine. Mais peux-tu nous en dire plus et donner quelques conseils à nos lecteurs, pour qu’on puisse tous avoir dès juillet un beau pied de piments chez nous (au moins on essaiera :-) ? Je ne cesse d’admirer tes photos, (dommage si j’étais à côté, je t’en aurais bien pris BEAUCOUP), en tout cas bravo, et pour commencer, alors que faut-il faire ou ne pas faire pour avoir de beaux piments comme toi?
      Encore merci merci, et très bonne soirée!

  9. Très bel article. Pour celles qui ne savent pas où en trouver, je trouve les miens à Auchan tout simplement, au rayon fruit et légumes exotiques.

    Bisous,

  10. celui que j’ai rapporté de martinique au printemps a rapidement prériclité après avoir donné 2 minuscules piments !! mais je l’avais mis en pleine terre au potager et je crois qu’il n’a pas aimé le climat de touraine cet été ! j’aurais du le mettre dans la serre comme Jean Louis
    je vais en rapporté un nouveau au printemps prochaindans ma valise !!) et je sémerai également des graines
    en attendant je consomme ceux que j’ai congelé
    encore merci pour tous ces conseils

    • Merci Timum de partager ton expérience avec nous, tu as raison, il ne faut pas se décourager, moi je vais essayer dès le printemps prochain. Bonne soirée, à bientôt!

  11. j’habite dans l’Indre et Loire je ne suis donc pas très loin de Jean Louis qui lui est dans le Loir et Cher je devrais donc y arriver aussi !!!!
    je les mettrai dans ma serre

  12. Bonjour, et merci Jean-Louis pour ttes ces infos (merci au site aussi en passant!) . J’adore les piments végétariens, j’en ai aussi ramené de Martinique et gardé les graines. Jean-louis, tu as cultivé tes piments sous serre du début à la fin. Penses-tu que je peux les cultiver le Premier mois dans la maison et ensuite les mettre en pleine terre? je vis sur l’île d’Oléron. Merci du tuyau et à bientôt

  13. Bonjour à tout le monde,
    Fini la froidure hivernale les beaux jours sont de retour et moi aussi (pas pour cause d’hibernation mais je travaille dans le tourisme et suis assez absent).D’abord à tous une super année aux jardins, balcons, terrasses et autres jardinières.
    Des nouvelles pour commencer, les pieds de piment laissés sous voile d’hivernage dans la serre n’ont apparemment pas résisté à l’hiver, je les ai arraché sauf 2 car les racines ont l’ai bien vivantes et vigoureuses, coupés court, 5 cm je vais voir s’ils repartent quand même. Les trois pieds mis en pot ont passé l’hiver à la maison et sont en bonne santé malgré des arrosages irréguliers et trop importants, de l’eau restait dans les caches-pots… Il faut maintenant attendre avril pour les remettre en pleine terre dans la serre.
    Pour répondre à Zazouille, Oléron est très joli et chaud et sec en été (St Trojan et la plage de Gatsau) sans être du tout un expert, les piments aiment avant tout la chaleur, les faire lever à la maison ne devrait pas poser de problème par contre obtenir une température continue sur plusieurs semaines de 15 à 20° minimum en extérieur y compris la nuit est un vrai pari, et comme le piment en liberté dépasse facilement 1.5 m de haut les tunnel pour melons et salades ne sont pas adaptés, peut être mettre le pied de piment contre un mur bien exposé qui le réchaufferai la nuit…et surveiller les arrosages.
    Pour ceux qui veulent essayer, ils existe en Martinique des graines de piments végétariens vendus en boutiques dans les “huit à huit”souvent, sous la marque “Tropica” ces graines sont conditionnées par TECHNISEM à Longué-Jumelles près d’Angers,( mais je ne les jamais vus ici), et pour finir mon frère qui vit en Martinique me dit que l’on trouve aussi maintenant des piment végétariens ayant la même forme que les bonda man Jacques…
    Je serai la-bas dans quelques jours, promit je vous raconterai en avril
    Tropicalement votre
    Jean-Louis

    • Bonjour,
      J’habite à une quinzaine de kms d’Oléron mais j’ai un grand jardin au nord de l’Ile. J’ai déjà fait pousser des piments longs mais je ne suis pas arrivée avec les piments Banda Man Jak à ce qu’ils grossissent avant de pourrir. Ce que je voudrais ce sont quelques semences de piments doux végétariens. Dans notre environnement en Charente Maritime il n’y a aucun magasin de produits exotiques en vendant ni au marché non plus, c’est très limité.
      J’adore les mangues également surtout les mangues pakistanaises et impossible de trouver d’autres variétés que les kent quand elles ne sont pas pourries d’ailleurs, sorti des grandes villes, comme je pouvais avoir en région parisienne, maintenant retraitée là bas c’est le prix à payer.
      Pourrais-tu m’envoyer quelques semences de ces piments doux contre des timbres ? Merci et bonne journée.
      Françoise

      • Bonjour
        je commence a récolter des graines de piments végétariens rouges donc murs.
        A cote j’ai un plant de poivrons qui s’est bien développé puisqu’il est haut de 1m50 et continue a produire.
        Quelqu’un a-t-il essaye de croiser un piment végétarien avec un pied de poivron?
        bonne fin d’annee

  14. Bonjour à tous.
    Tout d’abord merci Jean Louis pour ces informations. Je suis revenue de Martinique il y a 3 semaines et mon stock de piment diminue à vue d’oeil. Il faut dire que je ne connaissais pas du tout et ces petits piments sont une vraie révélation. Cela donne un renouveau à ma cuisine! Du coup je les fais découvrir à toutes les personnes passant chez moi!
    Je vais à compter de ce jour conserver toutes mes graines et essayer de les lever en pot. J’ai un joli potager, mais pas de serre.
    Penses-tu qu’il soit possible de les laisser en pot sous la véranda? Je suis en région parisienne, j’espère que le temps conviendra…

  15. Bonjour à tous et pardon Céline de mon retard à te répondre, je suis rentré de Martinique mi avril et suis reparti aussitôt en GB, Oxford et Bath plus précisément. Rentré de ce matin je m’ empresse de répondre avant d’être absorbé ailleurs. En intérieur tes graines lèveront en pot mais il ne faut pas oublier qu’en dessous d’une température de 12 à 13 ° le piment végétarien ne réagi plus ( c’est le cas de le dire il végète…). En région parisienne sans serre je te recommande de garder tes pots à l’intérieur dans un endroit clair et le plus ensoleillé possible en journée pour obtenir au maximum l’effet de serre, semés en avril ils atteindrons vers septembre une hauteur d’environ 80 cm, inutile de les tailler puis apparaîtrons de toutes petites fleurs blanche les premiers piments suivront tout naturellement. Si possible fais en sorte que abeilles et faux bourdons puissent visiter tes plants, par exemple en laissant une fenêtre ouverte quand il fait beau ( toutes les aides sont requises, surtout les bénévoles )
    pour les semis fais partir les graines d’abord en pots basiques plastique diamètre environ 10 cm et quant ils atteignent 10/ 15 cm de haut transplante sans défaire la motte dans des pots minimum 25 à 30 cm (ils y passerons l’ hiver prochain). Bon courage et bonne change c’est le bon moment.
    En pièces jointes et en photos une nouveauté découverte le mois dernier dans le jardin de mon frère au Vauclin en Martinique: ce sont des “bonda man jacques” VEGETARIENS ! les premières graines sont déjà en pot, à suivre…
    JL

  16. Pingback: Piment végétarien “bonda man jak” » Une Plume dans la Cuisine

    • Bonjour Saudaisi,

      nul besoin de payer, juste une adresse postale et quelques graines voyagerons sans problème grace à la poste.

      Bien à toi

      Jean-Louis

        • Imene,
          Les graines sont sous enveloppe, à la poste de jouer peut être samedi chez toi au plus tard lundi, à cette époque de l’année je préconise de semer en pot diamètre environ 10 cm avec un terreau assez riche, recouvre les graines (1 par pot) d’environ 1/2 cm de terreau et si possible chaleur et eau,ne pas laisser sécher la motte.
          Blomma sur ta boite mail les photos des plans semés fin avril et ceux de l’an dernier replantés au même moment, les piments sont déjà là !
          JLouis

  17. Bonjours à vous amis jardiniers,
    désolé de répondre en retard, je ne suis rentré que depuis 2 jours, Alain pas de panique, j’ai noté aussi qu’au début de la floraison beaucoup de fleurs tombent avant de porter à fruit, ce phénomène me parait donc sans gravité. A noter aussi que les fleurs blanche sont plutôt de petite taille. Le plus important reste la température, à l’intérieur je crois que le meilleur emplacement reste derrière une fenêtre. voici donc les dernières photos, Alain comme tu peux voir même en pot (semi de mi-avril) le piment porte à fruit, même si en pleine terre le résultat est plus important ( piment Bonda Man Jack végétarien ). Et pour vous encourager à les cultiver voyez les plans classiques se sont des semis de l’an dernier qui ont passé l’hiver à la maison et que j’ai remis en terre au printemps.
    Blomma les photos sont dans ta boite mail

    Jean-Louis

  18. Bonjour,
    Tous les ans je ramène des piments végétariens de la Martinique que je congèle. Cette année ma propriétaire m’a donné des graines séchées récupérées de ses piments. Quelques graines ont levé mais comme les pieds ne grandissaient pas vite, mon papa a tout arraché ! Dommage je viens seulement de lire cet article, il aurait fallu attendre… Il me reste quelques piments au congélateur, est-ce que je peux semer les graines ? Merci de votre réponse.

  19. Bonjour à tous, bonjour Nadège,
    Oups je suis toujours en retard pour répondre, Nadège, je n’ai jamais essayé de faire lever des graines congelées auparavant, mais sait-on jamais (voir “hibernatus…)
    Plus sérieusement n’étant ni biologiste ni scientifique pourquoi ne pas essayer, nous ne sommes après tout que des jardiniers amateurs à qui les erreurs sont aisément pardonnable.Pour ma part je ne plante que des graines de fruits parfaitement à maturité donc bien rouge, les piments végétariens comme la tomate leur cousine pas si éloignée ont des racines qui s’étalent près de la surface, il faut donc de préférence choisir, un pot plutôt large et pas trop profond type pot pour les bonzaïs.

  20. bonsoir ! je viens de decouvrir le piment vegetal et j’adore mais ici en picardie je n’en trouve pas! j’ai deja fait pas mal de site pour voir ou je pourrais en acheter de frais ou les plants! si vous avez des conseils, je suis preneuse! merci beaucoup!

    • Bonsoir Cindy, moi en fait j’en ramène une tonne quand je reviens des antilles et je congèle. J’espère que quelqu’un verra ton message et pourra t’aider. Bon week-end!

  21. Bonjour Jean-Louis et merci pour le partage d’informations !
    J’habite le Nord-Ouest du Loir et Cher et j’aime beaucoup “cultiver” les piments.
    L’an passé était super productif et cette année une presque catastrophe.
    J’ai trois questions :
    1/ Les piments sont ils engraissés et si oui avec quelles apports, rythmes ?
    2/ Sont ils toujours sous serre ou en plein air aussi ?
    3/ Quand vous rentrez les pieds en interieur, quelle est la temperature moyenne maintenue ? J’ai deja essayé et les pieds dépérissent chez moi ou chez mes amis.
    Merci par avance. Vive la culture du piment en Loir et Cher ;o))

    • Bonjour, habitant le même département que toi près de la forêt de Marchenoir, nous avons les mêmes conditions climatiques
      d’un bout à l’autre de l’année, je confirme que par rapport à l’an dernier cette année a été beaucoup moins “récolteuse”…
      Pour répondre à ta1ère question, j’avais juste noté que dans le jardin familial en Martinique les feuilles et autres débris végétaux
      tombaient au sol toute l’année, formant un humus assez riche, j’ai donc copié la nature en apportant la 1ère année une bonne quantité
      de bon terreau ensuite chaque année je rajoute du compost bien décomposé du jardin ce qui donne à la fois un sol riche et leger.
      Dehors ou pas dehors la question ne se pose pas, en fin d’hiver, mars/avril je fais les semis dans la serre ensuite au repiquage
      les plants sont mis en place définitive toujours dans la serre et jusqu’à ce qu’ils soit bien ancrés j’évite aussi les courant d’air en ouvrant d’un seul coté si il fait chaud.
      Pour rentrer les pieds en fin d’été, je découpe à la bêche un caré de 20 x 20 autour du pied de façon à ne pas exposer les racines, dans un pot assez large mettre un peu de terreau au fond, poser le pied et remplir autour toujours avec du terreau, bien arroser.
      Pour les garder au mieux l hiver j’entrepose dans une pièce la plus claire possible même sans soleil, la température est de 21/22°.
      attention à l’arrosage,placer les pots sur des double fonds pour que l’exedent d’eau ne reste pas au contact des racines.
      Si quelques feuilles tombent, rien de grave elles tombent tout le temps (si elles tombent toutes là c’est grave et je n’ai pas de solution)
      si les extrémités brunissent il faut les couper au sécateur, l’important est d’avoir au moment de repiquer un plan encore vigoureux, de
      toute façon au repiquage il faudra tailler très court maxi 15 cm pour faciliter la reprise et ancrer les nouvelles branches.
      Voila si ces quelques infos peuvent aider tout le plaisir est pour moi.

      • Bonjour à tous ici, et particulièrement à Jean-Louis. Originaire de la Martinique, mais ne pouvant malheureusement pas m’y rendre souvent, alors j’aimerai faire pousser des piments végétariens moi-même bien qu’en appartement mais j’ai un grand balcon.
        C’est en cherchant où acheter des plants ou graines de piments végétariens (ou même des piments), mais impossible à trouver dans ma région limousin que je suis tombée par hasard sur ce forum.
        Jean-Louis, vous semblez être devenu un expert en la matière aussi peut-être pourriez-vous m’aider en me faisant parvenir à mes frais bien sûr, des graines de piments végétariens, et serai aussi curieuse de découvrir ceux (végétariens) en forme de Bonda Man Jack par la même.
        Dites-moi si vous êtes d’accord, comment puis-je vous communiquer mes coordonnées. Merçi par avance et bonne journée.

  22. Bonjour! Très bon article. Je trouve le piment bonda man jak (ou piment habanero) assez facilement ici à Bordeaux, je l’utilise surtout pour faire des huiles pimentées. Par contre je n’ai jamais trouvé de piment végétarien ici. C’est un piment que j’adore car très savoureux et odorant. Ma mère adore ce piment aussi, et j’aimerais lui offrir des graines car elle me parle depuis toujours de son envie d’avoir un petit plant de piments végétariens, et je dois dire que ça me tente aussi. Quelqu’un pourrait m’en envoyer quelques unes si je lui communiquais mon adresse postale?

  23. Bravo, bel article !!!
    Pouvez vous me dire ou trouver en metropole des graines de piments végétariens ?
    Merci pour votre réponse.

    • Bonjour Pascal, je ne sais pas vraiment où on peut en trouver, mais j’espère qu’un lecteur pourra nous renseigner. J’essaie également de me renseigner de mon côté. Bonne soirée!

  24. bonjour,

    il me reste des graines de piments vegetariens, contacter Blomma pour mon adresse mail
    (je suis à l’étranger jusq’au 22 décembre)
    bonnes fetes à tous

  25. Superbes articles et photos, nous cultivons les piments végétariens et j’en fais de la purée de piments qui réjouit tous nos proches surtout en ces fêtes de Noêl hummm que c’est bon. Nous avons acheter un pied ui nous a donné 1 bon kilo de piment et cette semaine le pied en serre un peu chauffé m’a permis de faire 3 petits pots délicieux. Nous sommes dans l’hérault.

    • Merci beaucoup Khoumy de partager ton expérience avec nous. Je vais justement poster bientôt une recette de purée de piment végétariens. Bon week-end et à bientôt!

  26. Bonjour,

    Faire pousser son propre piment végé c’est une très bonne idée. Malheureusement je suis en appartement.
    Je suis tombée sur la discussion car je cherche un endroit qui vend des piments végé dans le sud de Paris ou le sud du 92.
    Merci si vous avez une adresse à me communiquer.

    • Bonjour Astrid, je ne sais pas vraiment où acheter des piments végétariens à Paris, mais j’espère vivement qu’un de nos lecteurs pourra t’aider. A bientôt!

  27. bonjour j”ai 3 pieds de piment en pot qui sont a l” interrieur de la maison. J ai l impression qu”ils végètent, est çe normal pendent l’ hiver, ou peut on leur donner de l engrais? Si c’ est le cas lequel serait le mieux adapté? MERCI et bonne année a tous.

  28. salut à tous , et je suis d’accord avec vous le piment végétarien c’est de la balle . J’habite aux antilles et je peux éventuellement envoyer qques piments entiers avec les graines . A bon entendeur salut
    cedric

  29. Moi je serais intéressée pour les piments végétariens, car ici en métropole on en trouve jamais…..contactez moi par email.

    Patoche

  30. bonjour, comme une autre lectrice : nadège de ce post très intéressant je congèle mes piments végétarien à chaque passage en guadeloupe (tous les 3 ans).
    Je vais les semer cette semaine en pot a l’intérieur (il fait toujours entre 18 et 20°) et je vous tiendrais au courant.
    je précise que j’habite à lyon mais mon petit jardin est au nord avec du soleil que de juin à septembre.
    si quelqu’un peu me dire ou trouver des plants de piments végétarien je suis preneuse en attendant de réussir.

    merci beaucoup

  31. Bonjour magnifiques photos. Toujours en admiration devant les plants de piments végétariens de ma belle soeur en Martinique j’ai ramené des sachets de graines et pour l instant je suis assez fier des plants que je fais pousser dans l’appartement. Pour l instant pas encore de fruits mais c est en bonne voie merci

  32. Mes plants de piment végétarien ont 60cm. Ils sont plantés dans une grande jardinière. Je les ai rentrés devant la fenêtre de ma s.à.m.cet hiver car ils souffraient du vent. Ils font quantité de petites fleurs mais elles tombent. D’autre part, Je les surveille tous les jours pour enlever des petites bêtes (qui sortent sans arrêt, je ne sais pas d’où), ils seraient vite envahis. Que faire pour éliminer ces bestioles ? Les fleurs vont-elles produire un jour, si je les garde en intérieur ?

    • bonjour, Gisèle, j’ai 3 pieds de piment et moi aussi les premières fleures sont tombées, patience, profité du soleil du moment pour exposer vos plans, moi ça y est j’ ai mes premiers piments qui apparaissent, il a fallut plus d’un an a les chouchouter. petit conseil ATTENTION aux courant d’air ils n’ aiment vraiment pas ça. au depart plusieur semis a l arrivé 3 pieds. voila si ça peut vous etre utile. pour les bestioles vos plans dehors elles partiront d’elles meme.je suis a chalon sur saone en saone et loire.

    • Bonjour Gisèle, je n’ai pas répondu car je n’ai pas encore planté de piments végétariens. J’ai juste posté votre question en espérant qu’un internaute qui a plus d’expérience pourra vous répondre.

  33. Bonsoir gentille amie
    Je me suis battue comme une lionne pour avoir des piments végétariens frais, et comme UNE IMMONDE CRETINE ,j’ai tout mis au congel. Je ne me suis plus souvenue que les gaines congelées ne poussent pas( d’après des intervenants).
    Aurais-tu la gentillesse de demander à NOTRE JARDINIER EXPERT, s’il m’autorise à lui envoyer une enveloppe pour une expédition///et s’il veut bien me donner son adresse email.
    En tout cas ,MERCI et RE MERCI pour cette belle découverte.
    Je t’embrasse de ma Côte d’Azur Chris 06

  34. Je suis en lorraine est j ai des piments végétarien de Guyane qui pousse depuis 2 ans je vais faire une première récolte.

    • Bonne récolte alors, j’espère que vous en aurez plein, vous pourrez alors les congeler et faire avec de bons petits plats durant tout l’hiver!

    • Moi aussi, je viens de faire ma 1ère récolte (6) mais il y a de nouvelles fleurs.

      J’ ai 6 pieds en tout mais un seul a donné, celui que je n’ai pas taillé.

      Bonne leçon : je ne les taillerai plus et j’espère qu’ils produiront tous, l’année prochaine.

      • Tiens-nous au courant Gisèle, comme ca on saura définitivement ce qu’il faut faire (tailler ou pas tailler :-), alors vivement l’année prochaine!

  35. Bonsoir à tous

    Je vous explique, je me suis commandé sur le net quelques plants de piments végétarien, d’une taille d’environ 10 cm chacun. (je veux les goûter !! )

    N’ayant jamais jardiné pour quoi que ce soit, (ça promet !) mais aimant déguster les piments et souhaitant en faire une petite culture personnelle, comment pourrais-je les faire tenir au mieux pour cet hiver avant l’été prochain ?

    D’abord je pense les mettre un peu à l’extérieur jusqu’à cet automne qui arrive bientôt, mais après ?

    Est-ce possible de les “conserver” à l’intérieur d’un habitat pendant env 8 mois, avant de bien les faire repartir en les remettant en extérieur dès que les températures le permet ?

    Je pose certainement des questions idiotes, mais je n’ai pas envie de voir pourrir mes plants sous cause d’incompétence !

    D’avance, merci.

    • Bonsoir Damien, j’espère qu’un internaute pourra vous aider car ca serait vraiment dommage de perdre tous vos jolis plants. Je ne sais vraiment pas car je suis “experte” que pour manger les piments végétariens car je n’en ai jamais cultivés mais ca viendra :-) Et il n’y a pas de questions idiotes, il faut bien commencer un jour, moi j’aimerais bien savoir aussi…
      Bonne soirée et à bientôt!

    • Tout l’hiver dernier, mes piments végétariens étaient dans la salle à manger devant la baie vitrée, dans une grande jardinière. Ils ont fait des fleurs, mais elles sont toutes tombées, et attaque de cochenilles !. Je les ai sortis dès qu’il a fait suffisamment chaud et traités. L’un d’eux (celui que je n’ai pas taillé) est entré en production (modeste). Je compte les rentrer à nouveau pour l’hiver avec l’aide de mes “costauds” car la jardinière est lourde.

  36. Merci d’avoir supprimer mes demandes de conseil qui à ce que je sache n’était pas hors sujet, et qui plus est aurait pu servir aussi à d’autres…….

    Quand on donne l’opportunité aux gens de rédiger des messages suite à un article, je trouve ça ridicule de les supprimer sans aucun préavis…

    A bon entendeur…

    • Heu ca va chez vous? Je n’ai rien supprimé du tout au contraire je viens de répondre. Vous postez un message le 17 août, le 18 je ne l’ai pas encore validé et je me fait incendier. En dehors de ce blog, j’ai un travail à plein temps, des enfants en bas âge, des amis, une vie quoi!

  37. Lol excusez-moi, mon premier message n’apparaissait pas en revenant sur le site, je croyais qu’il était supprimé, et en envoyant mon second message de mécontentement, je vois qu’il est réapparu et toujours en attente de validation.

    Donc, encore une fois, excusez-moi !

  38. Bonjour

    J’ai demandé conseil sur le site où j’ai commandé, et apparemment pour leur faire passer l’hiver sans dégât il suffirait juste de les mettre dans une salle chauffée, (aux environs des 20°C) ainsi qu’une source de lumière.

    Par exemple, près d’une grande fenêtre ou encore installer un/des néon(s) de couleur “blanc chaud” au dessus si lumière insuffisante.

    • Bonjour Damien, merci de partager vos conseils, j’espère que vous reviendrez nous dire comment se sont portés vos plans. Bonne journée et à bientôt!

  39. Bonjour,
    Ma soeur qui a habité la Martinique a rapporter des piments végétariens. J’habite Montréal au Québec, j’ai planter les granines et j’ai de tres beaux plants dans mon jardins qui me donne beaucoup de beaux piments végétariens mais je ne sais pas comment les concerver. Avec mes piments de cayennne je fais une pâte ou encore je les sèche mais puis- je faire de meme avec les végétariens?
    Merci de me donner des trucs de conservation!

    • Moi je les congèle. Je les lave, puis les laisse sécher sur une serviette éponge, puis les mets dans un sac plastique au congélo. Quand je les utilise même 1 an après, ils sont comme tout “neufs”.

  40. Bonjour,

    Beaucoup de personnes sur ce forum disent qu’ ils vont tenter avec des piments végétariens mais il n’ y a pas de retour.

    Est-ce que cela a fonctionné pour vous ? Est ce que les graines ont germé ?

    Merci et bonne continuation à tous.

    Jérôme

    • Bonjour Jérôme, c’est vrai on aimerait en savoir plus. Alors j’espère que les prochains visiteurs qui liront ton message n’hésiteront pas à partager avec nous leurs expériences (positives ou négatives:-). Bonne soirée et à bientôt!

  41. Bonjour

    J’ai reçu des graines de piment végétarien des Antilles au mois de juillet,j’en ai semé qqs unes,un des plants a bien pousse,a fait des fleurs début octobre et nous nous régalons de ses fruits en ce mois de novembre (tout cela en serre) . je conserve toutes les graines pour en faire profiter voisins amis ou autres.
    Toutefois je récolte les piments alors qu’ils sont encore verts,je vais en laisser qqs uns sur pied pour voir s’ils changent de couleur en murissant.quelqu’un a-t-il l’expérience d’avoir semé des graines de piment vert et que celles ci germent?
    merci

  42. Bonsoir gentille Blomma, ainsi qu’à tous les amis lecteurs
    J’ai connu un échec avec des graines provenant du congel, mais ,aussi,une petite réussite de 5 pousses.
    Malheureusement, après une pousse de 4 cm, la tige piquait du nez, et rendait l’âme.
    Je crois que ma terre était trop compacte ( je ne savais pas qu’il fallait du terreau).
    J’attends encore 15 jours et je retente l’expérience, mais toujours avec des graines du congel.
    Je vous tiendrai au courant.
    Si un jour!!!!!!j’arrive à avoir une récolte, je me suis fait la promesse, que notre amie BLOMMA serait la PREMIERE à recevoir une petite surprise::elle le mérite……..rien ne m’interdit de rêver.
    Bien amicalement à tout le monde, et patientons un an; pour la suite du roman photos., et de chaleureux remerciements à notre chef jardinier, car ses conseils valent de l’or. Chris 06

    • Merci Chris, je ne peux te souhaiter que plein de jolis piments dodus, comme Jean-Louis:-) C’est normal d’avoir des échecs au début, c’est comme ça qu’on apprend, mais je suis sûre que tu vas réussir! Bonne semaine et à bientôt pour la suite!

  43. Bonjour, Exotic center à St Denis est fermé. J’ai trouvé des piments végétariens chez TANG frères à Paris il doit y en avoir également dans d’autres épiceries asiatiques rue d’Ivry toujours à Paris. J’ai congelé des piments ramenés de Guyane et semé des graines congelées ainsi que des graines venant de piment frais achetés chez TANG. 11 graines sur 20 ont germées deux petites feuilles ont fait leur apparition. Loir et Cher

    • Bonjour, merci pour ce partage d’infos, j’espère que tu auras bientôt de jolis piments bien dodus, tiens-nous au courant. À bientôt!

  44. Bonjour à tous
    Je ne sais pas pourquoi le Piment végétarien s appelle ainsi,
    Mais vous n avez pas compris la “subtilité” antillaise…
    En fait, Man jack avait juste les fesses bien bien en feu !!!!
    ;-)