Piment végétarien “bonda man jak”

Un nouveau piment végétarien?
L’utilisation du piment est essentielle dans la cuisine antillaise. On le retrouve à toutes les sauces comme on dit,  et sur toutes les tables. On ne peut simplement pas s’en passer pour relever et parfumer, et tous les plats y passent, même dans les omelettes et les salades on met du piment!

 

Je suppose que la plupart d’entre-vous avez entendu parler du fameux piment végétarien. Ce piment à la forme un peu allongée a tous les avantages du piment fort antillais, sans en avoir les inconvénients : il aromatise parfaitement, mais ne brûle pas car il est doux. Très apprécié alors par tous, je dirais que ce piment est vraiment une star là-bas.
Mais là, je viens de découvrir une autre variété de piment végétarien, qui risque peut-être de lui piquer sa place.

Cette nouvelle découverte, c’est le piment végétarien bonda man jak. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le vocabulaire créole, bonda veut dire “fesse” en créole, man c’est “madame”, et jak, c’est un nom (Jacques).
Mais rassurez-vous, si vous entendez quelqu’un (certainement un antillais) dire qu’il apprécie ou qu’il voudrait plus de  bonda man jak, ne vous imaginez pas que vous avez affaire à un quelconque pervers ou détraqué sexuel. Le bonda man jak est une variété de piment utilisée dans la cuisine antillaise, et réputée si forte, qu’à ce qu’il paraît, ce piment pourraît successivement relever 7 court-bouillons sans perdre de sa force!
Et pourquoi ce nom? Il y a très très très longtemps, vivait aux antilles une certaine madame Jacques qui avait le derrière très rebondi. Et comme ce piment aussi a une forme bien dodue, il a hérité  de ce nom. Donc cette fameuse dame se serait appelée Ernestine, on aurait eu droit au piment bonda man ernestine.
En tout cas c’est une belle découverte, j’ igorais qu’il existait plusieurs variétés de piment végétarien.

Voici ci-dessous les photos que m’ont envoyé Jean-Louis, celui que j’appelle affectueusement “notre spécialiste” du piment antillais. Au début, quand j’ai lu le nom “piment végétarien bonda man jak”, j’ai cru qu’il s’était trompé. Mais non, il m’a bien confirmé que ces piments, bien qu’ayant la morphologie et la saveur du bonda man jak, ne piquent pas du tout. C’est son frère qui en récolte généreusement en Martinique.
(N.B. : le sucre à côté des piments, c’est pour l’échelle).

Et vous, connaissez-vous plusieurs variétés de piment végétarien? En utilisez-vous beaucoup quand vous cuisinez?

♦ Plus d’infos sur le piment…
- Le piment végétarien
- Cultiver le piment (végétarien ou fort)
Et bien sûr, encore une fois, un grand merci à Jean-Louis, que ferions-nous sans lui? :-)

21 comments

  1. Laurence says:

    Merci pour ce billet … je n’avais jamais entendu parler de lui, vois-tu ?!
    J’aime passer sur les blogs pour y apprendre des choses intéressantes : encore merci Blooma.
    Très bon WE a toi ma Belle. Bisous, bisous.

  2. carolyne says:

    ah, ça je connais … et j’en achète chez eurasie à Bordeaux ;) pour préparer un vinaigre dans lequel ils marinent … et avec ce vinaigre, je prépare une sauce à base de moutarde, viandox et citrons verts pour accompagner les petites saucisses apéritif !
    bisous Blomma !

  3. Anièce says:

    Je n’ai pas perdu ma journée en 2 mn j’apprends l’existence d’un piment pas très fort (ça me convient, je déteste quand c’est trop fort ! ) et en plus Carolyne m’apprend dans son commentaire que ça existe à Bordeaux chez Eurasie (60 km) c’est une super journée !
    A nous deux piment goûteux pas fort !
    J’aime beaucoup ta nouvelle présentation ! parfaite !
    bises et bonne soirée

  4. Eva L says:

    Franchement, avec ton site ma culture générale fait régulièrement un pas en avant. Merci pour tes efforts de nous donner des recettes sympas et des informations intéressantes.
    Bises.

  5. timum says:

    je connais bien le piment végétarien allongé ( je viens d’en semer ) mais je ne connais le “dodu” !
    Comment les reconnaitre l’un de l’autre car l’erreur peut être dure à avaler !!!

    • Blomma says:

      Bonne réflexion Timum, maintenant il va falloir se méfier et je crois que le mieux à faire est de considérer chaque piment “dodu” comme potentiellement fort, ou encore les goûter…

  6. timum says:

    mon piment végétarien long que j’ai rapporté de martinique fait des boutons et les graines semées commencent à germer alors que l’année derniière elles n’ont pas voulu pousser
    Mais cette année je les ai mis à la maison au chaud
    Si tous donnnent je vais être summergée !!!!

  7. Roberte says:

    Non je ne connais pas vraiment de piment vegetarien mais je crois que je vais commencer a les utiliser a la maison. J’ ai trop aimer la petite anecdote. LOL

  8. MULLER says:

    couistel: j’ai semé des graines de “bonda manjak” en martinique ; en meme temps que des tomates ; radis , aromatiques … Tout a levé SAUF le piment !!! Que faut-il éviter de faire ??? ou ne pas oublier ??? Quelle terre ? Terreau ou pas ? Quelle exposition ? Faut-il tasser la terre , recouvrir beaucoup ? Et … L’arrosage: tous les semis ont été arrosés tous les soirs !!! Le piment n’aime-t-il pas avoir les pieds dans l’eau ??? Le persil va mal également … Quant aux radis , ils se sont SURmultipliés !!! Dois-je les “éclaircir” ??? Merci pour ceux qui auront la patience de me donner une “bonne leçon” !!! Il faut dire que j’essaie de convertir mon cher et tendre au jardinage ! sans résultat , pas de conversion ! et je veux partager ces émotions d’aller dire “bonjour” à nos plantations avec lui !!! A Plus , depuis la “matnik”! Comme les “moun” disent ici : “tjimbè red , pa moli” !!! Couistel.

    • Blomma says:

      Merci de partager ton expérience avec nous, et oui j’espère qu’un “connaisseur” pourra nous donner quelques conseils! A bientôt!

  9. Elo says:

    Mon homme en a envie (Guadeloupéen ;) ) depuis des lustres mais je n’en trouve pas (nous sommes sur Strasbourg…) dès que j’en trouve je lui fait la surprise ^^

    • Blomma says:

      Je suis sûre que cela lui fera très plaisir, moi celui qui m’offre un sac de piment végétarien fait mon bonheur! A bientôt!

  10. Elo says:

    Quel hasard!! Je te laissais un message hier et en rentrant je suis allée dans une petite ruelle de Strasbourg et dans une petite épicerie je vois un panneau “produits asie et antilles” je rentre et là grand bonheur, j’en ai trouvé! Je lui ai emballé le tout et il était aux anges (ça et des floup à la coco!!!) il n’en revenait pas. Du coup il a passé sa soirée à scruter les placards en cherchant ce qu’il pourrait manger avec ses piments.
    On a goûté hier avec du riz blanc revenu avec des oignons caramélisés…aïe aïe c’est trèèèèèèès bon!
    En passant, j’adore ton blog que je visite souvent sans laisser de message :)

    • Blomma says:

      Ah les floup, toute mon enfance!!! Bon ben moi aussi j’attends que mon homme m’offre des piments végétariens, je vais le lui suggérer, tiens…En tout cas merci de partager tout ca avec nous, très bon WE et à bientôt!

  11. La Philo says:

    Hello,
    Je suis martiniquaise pure souche et j’habite en banlieue parisienne. Quand je vais à la Martinique, je vais au marché de Dillon et j’achète le piment végétarien par kilo (le matin du départ car très fragile). Moins cher. Arrivée à Paris, je congèle tout et hop, j’en mets partout, même dans le riz. En amuse-bouche, c’est génial aussi. Je coupe en deux, et je tartine de thon-mayo ou de morue marinée. Un délice.
    Je pars à la Martinique en janvier. Et je suis très intéressée par le végétarien bonda man jack. Où pourrais-je le trouver ?

    • Blomma says:

      Bonjour, en fait je ne sais pas du tout. Quand vous serez en Martinique, essayez de vous renseigner sur les différents marchés. J’espère que vous aurez du succès, bonnes vacances et profitez bien du soleil!

Leave a Reply